Volets motorisés : le guide

La motorisation des volets est en plein essor. Que ce soit pour une construction neuve ou une rénovation de votre habitat, nos motorisations s’adaptent aux volets roulants comme aux traditionnels volets battants ou coulissants.

Comment motoriser ses volets ?

Le choix de la motorisation dépend tout d’abord du type de volet existant ou à mettre en place. Les volets roulants, battants et coulissants ne présentent pas les mêmes conditions de manœuvre manuelle… Et par conséquent, chacun appelle à une motorisation différente !

Motoriser des volets roulants

Avec des volets roulants électriques, un système motorisé prend tout simplement le pas sur les manœuvres manuelles à sangles ou à tringles. Le moteur, placé dans un tube octogonal télescopique, entraîne l’ouverture et la fermeture du volet roulant. Le tablier s’enroule autour du tube en acier à l’aide d’attaches tablier. La puissance du moteur est adaptée au poids du tablier. Avec un moteur filaire, le volet roulant est commandé par un interrupteur mural (relié par câble). Pour piloter le volet depuis une télécommande, il faudra un moteur radio.

Chez Volet Habitat, nous proposons des kits de motorisation pour volet spécialement élaborés pour la mise en place facile d’un système motorisé robuste et durable. Notre gamme offre des motorisations adaptées au poids du tablier, en version radio avec télécommande ou en version filaire avec interrupteur mural.

Motoriser des volets battants

Il existe plusieurs types de motorisation pour volets battants.

Le moteur BRA-VO, positionné sur le tableau de la fenêtre, est parfaitement adapté aux volets cintrés ou arrondis. Chaque battant possède son propre moteur et est entraîné par un bras. Il ne nécessite aucune modification de vos volets.

Le moteur WINEO, placé sous le linteau de la fenêtre, va actionner des bras coudés pour l’ouverture et la fermeture des volets.

Pour aller encore plus loin dans la discrétion, il existe la motorisation URANUS qui n’est pas apparente sur la façade. Le moteur est un gond motorisé. En plus de préserver l’apparente authenticité du bâti, cette solution se révèle plus convaincante lorsqu’il s’agit de simuler une présence à l’intérieur du logement.

Dans tous les cas, ces motorisations conviennent aux projets de construction neuve et de rénovation.

Motoriser des volets coulissants

Prisés des architectes, les volets coulissants motorisés apportent un dynamisme esthétique à la façade et un confort pratique aux habitants. Ces installations se sont principalement déployées dans l’habitat collectif avant de conquérir les maisons individuelles. Mais de quoi s’agit-il ? Modernes et fonctionnels, les volets à panneaux coulissants se déplacent latéralement le long de la façade jusqu’à recouvrir la paroi vitrée. Plus discrets, les volets pliants coulissants se composent de plusieurs vantaux à replier pour laisser entrer la lumière. Deux manœuvres qui se sont très tôt prêtées au jeu de la motorisation.

Le système coulissant motorisé permet de faire glisser silencieusement 1 à 2 vantaux le long d’un rail afin de recouvrir la fenêtre. Nos moteurs, fabriqués dans nos ateliers en Bourgogne, ont une capacité maximal de 80 kg par panneau. Le panneau doit avoir une épaisseur comprise entre 27 et 40mm. Tous types de matériaux sont supportés, du bois à l’aluminium en passant par le PVC. Un seul panneau peut couvrir une baie de 0,85 m. Deux panneaux peuvent couvrir une surface d’1,25 m. La motorisation peut être pilotée soit par interrupteur filaire, soit par une télécommande radio.

Bonnes pratiques et points de vigilance

Tous ces systèmes répondent à une même exigence : la puissance du moteur doit être adaptée au poids de l’élément à déplacer. Les capacités du moteur sont donc déterminées en fonction de la surface du volet et des matériaux qui le composent. En rénovation, les dimensions du volet existant doivent rester dans le cadre des valeurs maximales admises par le système de motorisation.

En cas de coupure de courant anticipée, les volets battants peuvent être manipulés manuellement en retirant les manchons. Dans le cas d’une panne de courant non anticipée, les volets battants ne pourront être manœuvrés. La Fédération Française du Bâtiment (FFB) dans ses recommandations applicables à l’ensemble des systèmes automatisés rappelle la nécessité de conserver un volet à manœuvre manuelle dans le cas de volets motorisés sur toutes les baies. Les réglages constituent eux aussi une étape clé dans le bon fonctionnement de l’installation, et doivent être réalisés dans le respect des prescriptions.

En construction neuve comme en rénovation, pour un rendu de qualité, l’installation de systèmes motorisés requiert l’intervention de professionnels qualifiés. Dans certaines configurations, et notamment pour le passage des câbles et les travaux en hauteur, leurs connaissances techniques et leur savoir-faire seront tout simplement indispensables.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :